about

Docteur en philosophie, attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Florian Gaité est chercheur associé à l’Institut ACTE (axe “Esthétique et théories critiques de la culture”).

Son travail de thèse, “L’art et la schize du sujet. Plasticités contemporaines” (2013), mené sous la direction de Catherine Malabou, au croisement de la philosophie de l’art, de la psychanalyse et des sciences du vivant, s’appuyait sur le concept de « plasticité » pour questionner les crises du sujet, de l’affect et de la forme à partir de la modernité en Occident. Ses recherches poursuivent depuis l’exploration de l’articulation entre art et négativité , déployées à différents niveaux (épistémologique, ontologique, esthétique) pour nourrir une approche critique de la culture contemporaine.

Membre de l’Association internationale des critiques d’art (AICA), lauréat du Prix AICA-France 2019, Florian Gaité a travaillé pour la presse écrite (Artpress, The Art Newspaper) et la radio (« La Dispute » sur France Culture), des institutions culturelles (Centre national de la danse, Festival d’automne) ou des compagnies de danse (Jérôme Bel, Alexandre Roccoli, David Drouard). Il a également contribué à de nombreux catalogues et monographies. En 2019, il décroche la bourse d’aide à l’écriture d’un essai critique (INHA, Institut Français, AICA, revue Critique d’art) et entame une projet de recherche sur la scène contemporaine en Algérie. Il publie en 2021 un recueil de critiques Tout à danser s’épuise aux éditions Sombres torrents et prépare son premier essai de philosophie sur la pensée de Catherine Malabou.