academic

Ouvrage personnel

Tout à danser s’épuise. Essais critiques, Aurillac, éditions Sombres torrents, 2021, 76 p. (épuisé)

Chapitres dans des ouvrages collectifs

« Donner à ne pas voir. Des scellés algériens au celé d’Heidegger », in Diane Watteau, Sandrine Morsillo, Hervé Bacquet (dir.), Enfermements, Paris, éditions Jannink, à paraître fin 2021.
« Collaborations et co-créations pluridisciplinaires », in Véronique Goudinoux (dir.) Collaboration et co-création entre artistes des années 1960 à nos jours, Poitiers, éditions Canopé, Ministère de l’Éducation Nationale, 2018, p. 45-58.
« Uchronie comme rhéologie critique (avec Simondon). Corps durs et corps mous dans l’espace public », in Annie Vigier & Franck Apertet (Les Gens d’Uterpan), Emanuele Quinz (dir.), Uchronia, Berlin, Sternberg Press, 2017, bilingue, p. 65-80.
« Du dispositif immersif à l’appareil. Écologie d’une réappropriation » (avec Marion Zilio), in Anaïs Bernard (dir.), Immersivité de l’art. Interactions, Insertions, Hybridations, Paris, L’Harmattan, « Mouvement des Savoirs », 2015, p. 189-201.

Articles scientifiques

« Plasticien du bled. De Sadek Rahim au Hirak, l’art contemporain algérien en quête d’autonomie », Critique d’art, n°53, éditions des ACA, Université Rennes 2, janvier 2020, p. 116-154.
« Quand la curiosité (re)devient soin. Les curios dans l’art contemporain », Plastik, n°6, revue en ligne de l’Institut ACTE, 2019.
« La démarche chaloupée, une performance subversive. Bruce Nauman entre Californie et Algérie », Chimères, n°93, Toulouse, éditions Éres, novembre 2018, p. 121-130.
« Sortie de scène. D’autres plasticités pour un corps dansant », Repères, cahier de danse, n°38-39, mars 2017, p. 9-12.
« Welchrome. Coopérative artistique et actions culturelles », Facettes, revue du réseau 50° Nord, n°2, 2016, p. 132-14.
« Entre l’œuvre et le cerveau. Penser autrement la plasticité de l’art », Plastir (revue en ligne), n°30, mars 2013.

Articles de vulgarisation

« Postproduction. Emanciper l’art du dogme productiviste », L’art même, n°82, 2020, p. 4-8.
« Logophagie et philosophie : notes sur les nourritures intellectuelles », Revue Lizières, n°6, 2017, p. 119-121.
« L’oreille émoussée. L’appauvrissement de l’expérience acoustique à l’ère industrielle » (avec Jérémie Nicolas), in Nicolas Gimbert (dir.), LP Weapon, Paris, 2016. (texte imprimé avec vinyl)
« Esthétique du corps neutre. Plasticité critique », Terrain vague, n°1, juillet 2015.

Recensions

« Les artifices de la plasticité. Catherine Malabou et les mutations de la pensée » (à propos de Que faire de leur cerveau bleu ? de Catherine Malabou), Critique, n°859, Paris, éditions de Minuit, automne-hiver 2018, p.1035-1051.
Penser le monde à venir, réarmer la pensée du collectif, Critique d’art, n°49, éditions Archives de la critique d’art, automne-hiver 2017, p. 150-154.
Art et science de Jean-Paul Fourmentraux (dir.), Raison publique (revue en ligne), 2013.
In Extremis. Essai sur l’art et ses déterritorialisations depuis 1960 de Thierry Davila, Raison publique (revue en ligne), 2010.
Changer de différence de Catherine Malabou, La Revue littéraire, n°42, Paris, éditions Léo Scheer, 2010, p. 73-79.